Qu'est-ce qu'un écoquartier

Les termes « éco-quartiers » et « quartiers durables » désignent des zones urbaines conçues, aménagées et gérées selon les principes du Développement Durable, c’est-à-dire selon un développement « permettant de satisfaire les besoins de la génération actuelle sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins » (rapport Brundtland – 1987).

Ces nouveaux quartiers du XXIème siècle sont issus de démarches urbaines plus ambitieuses tant sur les plans social, économique et environnemental que sur le plan de la gouvernance. Ils répondent aux principaux critères de ces quatre principes, mais ont surtout pour objectif de créer des lieux de vie agréables, où il fait bon vivre, où la vie quotidienne est facilitée, et dans lequel tout un chacun peut avancer dans les différentes phases de son parcours résidentiel :

  • Diversité sociale : logements privés, locatifs aidés, accession sociale, mixité intergénérationnelle  (EHPAD, écoles, centres culturels…), diversité architecturale, diversité des typologies de logements
  • Diversité fonctionnelle : équipements publics, logements, commerces de proximité et/ou grandes surfaces, tertiaires
  • Diversité des mobilités : privilégier les transports doux quand c’est possible (vélos, piétons), notamment pour les courts trajets, ou les promenades ; sécuriser les accès piétons, cyclistes et voitures ; redéfinir la place de la voiture et du vélo pour le stationnement ; intégrer les circulations du nouveau quartier aux accès de l’existant
  • Limitation de l’empreinte écologique : gérer les ressources naturelles du site (eaux pluviales, cours d’eau, sols, biodiversité, bioénergies…), gérer les déchets (démolitions, bâtir durablement, déchets ménagers…), gérer les risques (technologiques, inondations, sols, vents, bruits, pollution de l’air…), favoriser les énergies renouvelables et choisir les formes d’énergies les moins consommatrices financièrement et pour l’environnement à long terme
  • Faire participer le public et les habitants : appropriation du concept éco-quartier par les futurs habitants, créer des espaces publics pratiques et attractifs selon les nouveaux besoins, intégrer les nouvelles pratiques quotidiennes. 

 

La définition du ministère du développement durable :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=20317

Le terme EcoQuartier renvoie le plus souvent à l’idée de performances énergétiques et environnementales en lien avec les bâtiments, le traitement de l’eau et des déchets ou la biodiversité. Dans l’esprit du Grenelle Environnement, un EcoQuartier doit aussi être un quartier durable, intégrant des considérations liées aux transports, à la densité et aux formes urbaines, mais également à une meilleure mixité sociale et fonctionnelle avec la participation de la société civile.

L’appel à projets EcoQuartier 2009 souhaitait ainsi promouvoir des quartiers durables caractérisés notamment par :

  • une gestion durable de l’eau ;
  • un traitement optimum des déchets ;
  • une biodiversité urbaine ;
  • l’utilisation de modes de transports « doux » (tramway, vélo...) ;
  • la production locale d’énergies renouvelables ;
  • des formes urbaines denses ;
  • un recours à l’éco-construction et en particulier l’utilisation d’éco-matériaux ;
  • une mixité sociale et fonctionnelle.  

Le MEDDTL a ainsi définit quelques grandes orientations qui ont servi de cadre de référence à l’évaluation des dossiers du premier appel à projets 2009 :

L'EcoQuartier est une opération d’aménagement durable exemplaire. Mesure phare du plan Ville durable du ministère, il contribue à améliorer notre qualité de vie, tout en l’adaptant aux enjeux de demain : préserver nos ressources et nos paysages, tout en préparant les conditions de la création d’une offre de logements adaptée aux besoins.

Fruit des enseignements tirés de ce premier appel à projets ainsi que des multiples réflexions et travaux du club national EcoQuartier, ce cadre de référence a été amélioré pour donner naissance à une nouvelle grille EcoQuartier 2011. Elle permet une prise en compte plus transversale des trois piliers du développement durable, trame de fond d’un projet d’EcoQuartier, et s’articule autour des quatre dimensions :

  • cadre de vie et usages
  • développement territorial
  • préservation des ressources et adaptation au changement climatique
  • démarche et processus  

Cette dernière dimension est relative à la conception, la réalisation, puis la gestion des EcoQuartiers. La conception même des EcoQuartiers doit ainsi tendre à une gouvernance participative avec les habitants ou futurs habitants et à un pilotage du projet exemplaire .

 

La définition de l'éco-quartier par l'association Eco-quartier :

http://www.ecoquartier-strasbourg.net/

"Définir ce qu'est un écoquartier fait appel à différentes notions. Le terme écoquartier s'est progressivement imposé dans le cadre des réflexions sur "l'urbanisme durable", un mouvement parti de l'urgence écologique et qui porte un désir de transformer les façons de fabriquer et d'habiter les villes. Mais, si le mot est aujourd'hui très prisé des média et des professionnels de l'urbanisme, le concept va au delà de l'écologie et recouvre quelques notions tout à fait essentielles...

Difficile de dire qui a inventé le mot écoquartier. En 2001, lorsque notre association a été fondée, ce mot n'était en tout cas pas aussi connu qu'aujourd'hui ! Le terme écoquartier s'est progressivement imposé dans le cadre des réflexions sur "l'urbanisme durable". Ce mouvement parti de l'urgence écologique porte un désir de transformer les façons de fabriquer et d'habiter les villes. Si le terme "éco-quartier" est aujourd'hui très prisé des médias et des professionnels de l'urbanisme, le concept n'est pas encore stabilisé.

Un écoquartier est avant tout un quartier qui présente une conception innovante et place au centre du projet les questions d'écologie, de solidarité et de participation des citoyens.

C'est souvent un quartier nouveau, mais nous pensons qu'un écoquartier doit également pouvoir être un quartier en rénovation : quelques réalisations exemplaires pourraient sinon faire oublier que l'enjeu global est de créer des villes plus durables. Pour parvenir au changement, de nouvelles méthodes, de nouveaux outils sont à inventer... nos comportements et notre contribution à la vie de la ville sont aussi à questionner... un vaste chantier s'offre à nous, à nous de le saisir !

Concevoir des quartiers "écologique" c'est notamment repenser la relation entre la nature et la ville. Trop souvent les villes ont été construites sans intégrer la notion de biodiversité, de paysages naturels, ou en opposant les zones bâties aux zones non-bâties des parcs et jardins publics. Intégrer la nature sur les immeubles, prévoir une place pour les chauves-souris, les abeilles, les insectes dans la construction neuves est encore un domaine qui peut être largement exploré."